OCINAEE sort de ses frontières

Le 14 et 15 avril dernier, OCINAEE est parti se faire connaître au-delà de nos frontières. Le projet prend désormais une dimension internationale.

L’événement auquel nous avons participé est la 7e conférence de Robotic In Education (RIE 2016). Cette année, elle se déroulait à Vienne (Autriche) et rassemblait une quarantaine de chercheurs européens et même de Chine et d’Israël. Les recherches présentées au cours de telles conférences, le sont à partir d’un article soumis au préalable et étudié par plusieurs relecteurs de la communauté scientifique. Nous sommes donc très heureux que notre article ait été retenu.

Les 2 jours ont donc été pour moi l’occasion tout d’abord de présenter nos travaux sur l’interprétation des déplacements du robot dans le jeu du Nombre Cible (voir un précédent article sur le blog). La présentation a été très bien reçue d’autant que l’utilisation, telle que nous le faisons, d’un dispositif dans lequel est utilisé un robot programmé en amont de son utilisation en classe (et non directement par les élèves) était assez peu représentée. Il est cependant à noter que tous s’accordent sur l’intérêt du robot pour l’engagement de l’élève dans les apprentissages et pour les manipulations qu’il permet d’associer à son utilisation.

La majorité des recherches présentées concernaient finalement :

  • des robots à construire et à programmer par les élèves (de l’élémentaire au lycée)
  • des disciplines scientifiques (programmation, physique/chimie et mathématiques)
  • soit l’observation des comportements des élèves en présence des robots, soit la création de méthodologies pour concevoir des séquences d’apprentissage avec les robots.

Ces recherches s’inscrivaient le plus souvent dans le champ théorique du constructionisme (Papert, 1980), c’est-à-dire dans le fait de permettre aux apprenants de construire des processus mentaux à travers la réalisation et l’expérimentation.

Je finirai enfin par un point qui a été souligné et que je partage. Avec l’utilisation de ces dispositifs, le rôle de l’enseignant change par rapport à une situation traditionnelle de classe mais n’en demeure pas moins important. Il a été notamment mis en avant le rôle de l’enseignant dans l’aide qu’il doit apporter aux élèves pour prendre confiance en eux, pour devenir autonome et pour encourager en cas d’erreurs.

Ce contenu a été publié dans Archives. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire